Viager : tout savoir sur le prix de vente d'une maison à Amboise

Partager sur :

La vente en viager est une technique qui permet aux propriétaires âgés de vendre leur bien immobilier sans forcément devoir quitter leur logement tout en percevant un revenu mensuel régulier jusqu’à leur décès. Pour les acheteurs, cela peut être une bonne opportunité pour acheter moins cher. Avant de se lancer, comprenez comment le prix est établi et comment se déroule le paiement. 

Comment s’effectue le paiement lors d’une vente en viager ?

Vous pensez sérieusement au viager pour la vente de votre maison à Amboise ? C’est une technique qui peut offrir de nombreux avantages, tant au vendeur qu’à l’acheteur. Le mode de paiement est simple. À la signature du contrat, l’acheteur ou débirentier verse une première grosse somme appelée le bouquet. S’ensuit ensuite le paiement de mensualités qu’on appelle « rente viagère ». Les rentes sont versées tous les mois et ce, jusqu’au décès du vendeur ou crédirentier.

Comment calcule-t-on le montant du bouquet et des rentes viagères ? 

Globalement, le montant du bouquet dépend de l’âge et de l’espérance de vie du propriétaire vendeur. S’il est très jeune, il est possible de ne pas verser de bouquet et la totalité du prix de vente se fera alors par le biais des mensualités. S’il a déjà un certain âge, le premier paiement ne dépasse généralement pas les 40 % de la valeur estimative du bien.  

Une fois le montant du bouquet déterminé, on le déduit de la valeur estimée du bien puis on détermine le coefficient diviseur applicable. Ce dernier est également fonction de l’espérance de vie du vendeur et est déterminé en se basant sur les tables actuarielles établies par l’INSEE. Si, à l’issue de cette analyse, on estime l’espérance de vie du vendeur à 10 ans, le coefficient diviseur est alors égal à 10. 

Le montant déduit du bouquet sera alors divisé par 10 pour obtenir une annuité, puis par 12 pour obtenir une mensualité.